Archives de catégorie : Salon du livre

Union des éditeurs de voyage indépendants

Bouts du monde – Elytis – Géorama – Ginkgo – Intervalles – Magellan & Cie – Nevicata – Nomades – Transboréal

L’UEVI fédère neuf éditeurs de voyage indépendants de langue française (cinq à Paris, trois en province et un à Bruxelles), qui cherchent à incarner par leurs publications toutes les formes du voyage :
• ancien ou contemporain
• de proximité ou lointain
• par tous les modes de déplacement
• dans toutes les aires géographiques et au sein de toutes les cultures
• pour des motifs artistiques, humanitaires, intellectuels ou spirituels.

À eux neuf, ils représentent à ce jour :
• 1 224 titres publiés
• 1 091 titres disponibles, dont 1 089 auprès des libraires
• 855 auteurs
• 291 autres contributeurs
• 55 collections établies
• 19 titres en préparation ou en cours de réédition.

Le site : UEVI

Share Button

Virginie CHAPEL

Diplômée de l’Ecole Supérieure des Arts Modernes (ESAM Paris), Virginie Chapel est directrice artistique dans une agence parisienne.
Elle s’échappe le temps d’un week-end ou d’une semaine pour dessiner le monde qui l’entoure.

Ses errances parisiennes comme les voyages du bout du monde provoquent le même enthousiasme créatif chez cette carnettiste.

A noter, elle avait obtenu le 1er prix du concours  de carnet de voyage lors de l’édition 2016 au salon du livre de Sablé. Son graphisme et son originalité pour mettre en valeur sa promenade à bicyclette dans Paris avaient emballé le jury !


Share Button

Vincent Froissard

C’est au cours de ses études dans une école de publicité que Vincent Froissard fait la connaissance de Freddy Martin. En compagnie de Serge Torgnoll et d’Etienne Le Roux, ils créent alors l’atelier Zébulon, atelier qui réalise des travaux divers tels que les décors pour le jeu Iznogoud, des fresques géantes ou encore des couvertures pour le magazine Jazz Actuel. Vincent Froissard réalise également de magnifiques illustrations pour la collection science-fiction de Denoël. En 2001, il fait ses débuts aux éditions Delcourt comme coloriste de l’album Serpenters avec Mosdi et Martin. S’en suivent de nombreuses collaborations où il s’essaye également au dessin. Aujourd’hui, avec La Mille et unième Nuit, l’harmonie entre dessins et couleurs est parfaite.

Share Button

Olivier Weber, écrivain, reporter et réalisateur

Olivier Weber ou le voyageur engagé

Olivier Weber est écrivain voyageur, grand reporter et réalisateur, un «arpenteur de la planète».

Lauréat du Prix Joseph Kessel, du Prix Albert Londres, du Prix Lazareff, du Prix des Romancières et du Prix de l’Aventure, il a lancé plusieurs opérations humanitaires et a été ambassadeur de France itinérant auprès des Nations Unies. Reporter de guerre pour la presse française et britannique, il a couvert une quinzaine de conflits, de l’Erythrée à l’Afghanistan et de l’Irak au Soudan, et a séjourné avec une vingtaine de mouvements de guérilla. Il a réalisé plusieurs documentaires et deux documentaires de cinéma, La Fièvre de l’or et L’Opium des talibans, qui ont remporté plusieurs prix internationaux.

Il vient d’obtenir le Prix du Livre Européen et Méditerranéen 2017 pour L’Enchantement du monde. Ses romans et récits de voyage ont été traduits dans une dizaine de langues. Passionné des causes perdues, ses écrits reflètent, au-delà du témoignage, son engagement humanitaire.

Share Button

Éditions Belize

En favorisant des rencontres entre des créateurs et des auteurs venant d’horizons divers, les Éditions Belize abordent de nouveaux territoires et révèlent de jeunes talents.
Albums, documentaires, carnets de voyages, pédagogie… autant de genres sont au cataloque des éditions Belize destinés à la jeunesse ainsi que des éditions spéciales en lien avec des événements.

Le site : Edition Belize

Share Button

Anne Bronner, carnettiste

Anne Bronner : contempler avant de « croquer »

Dès l’âge de 9 ans, Anne Bronner commence à illustrer ses cahiers de poésie sous le regard bienveillant de sa maîtresse de CE2. Ainsi encouragée, elle participe à des concours de dessins régionaux. Elle remporte plusieurs prix, dont une somme de cent cinquante francs ! « J’ai gagné de l’argent avec mes dessins, et je pense qu’inconsciemment, c’est là qu’est née ma vocation. »

Puis un cursus à la mesure de ses rêves : Arts décoratifs de Strasbourg, licence d’arts plastiques dans le but d’enseigner. C’est la « fréquentation » de David Hockney qui la conforte dans la tenue de « carnets de vie ».

Anne Bronner fait partie de ces femmes qui ne veulent rien sacrifier en conjuguant famille, passion et voyages. Munie de son sac en bandoulière, d’un bonnet chaud ou d’une casquette (selon sa destination), elle saute d’un continent à l’autre pour « mieux rendre compte », avec ses crayons et ses pinceaux. Ce qui ne l’empêche pas de porter la même attention à des petits morceaux de campagne de l’hexagone…

Share Button