Retour en images sur le salon

Share Button

SALON

Vendredi 6 avril – 17h-19h
et

Samedi 7 avril – 10h-18h

Share Button

Exposition Pierre Josse – Mon tour du monde en cartes postales

Après un vernissage mercredi 14 mars en présence de Pierre Josse, vous pouvez maintenant pleinement profiter de cette belle exposition au bar Le 10 vins. (Aux heures d’ouverture du bar – 12 quai National -Sablé-sur-Sarthe).

(photos : Florence Loyez)

Share Button

Samuel Chardon, illustrateur

Samuel est né le 16 août 1969 à Clermont-Ferrand. À deux ans il tente de souffler ses premières bougies sur les flancs de l’Etna en Italie. Il suit ses parents lors de multiples voyages en Algérie, au Maroc et en Espagne. À14 ans, il fait le tour de l’Autriche à vélo.Passionné par le dessin, il entreprend des études graphiques, à l’école de Sèvres de 1986 à 1989. En 1990 à lieu sa première exposition à la gare de Billom. Il illustre pendant dix ans plus de quinze guides de randonnée pour les éditions Chamina.

Depuis 1997, sa passion pour le voyage s’est conjuguée avec son travail d’illustrateur pour créer une collection de Carnets de Voyages, l’Inde, le Maroc, Guadeloupe et Dominique, le Burkina faso, l’Égypte, la Réunion et Maurice, l’Inde par la route, le Mexique et Guatemala, la Thaïlande Cambodge et Laos, la Colombie, le Sri-Lanka. C’est le voyage aux longs cours et en famille (5 ans de voyage cumulés dans trente cinq pays). Entre deux carnets il entame une nouvelle série, en Bande Dessinée, sur le thème de l’esclavage d’hier à aujourd’hui : La nuit de l’Esclavage, L’aube de la liberté.

En 2017, il signe seul son carnet de voyage sur le Sri-Lanka.

Share Button

Programme complet

Vendredi 6 avril – 17h-19h
et

Samedi 7 avril – 10h-18h

Share Button

Patrice LECONTE, cinéaste ; Claire GARATE, photographe

Patrice Leconte intégre l’IDHEC en 1967 ; il débute dans la réalisation en concevant de nombreux courts métrages, dont Le Laboratoire de l’angoisse (1971) et La Famille heureuse (1973). Eclectique, il s’intéresse également à la bande dessinée et collabore au journal Pilote en tant qu’auteur et dessinateur de 1970 à 1975. C’est cette année-là qu’il met en scène son premier long métrage : Les Vécés étaient fermés de l’intérieur avec Coluche et Jean Rochefort dans les rôles principaux.

Sa rencontre avec l’équipe du Splendid va booster sa carrière de cinéaste. La bande de joyeux drilles lui propose en effet de porter à l’écran sa pièce Amours, Coquillages et Crustacés, qui deviendra en 1978 Les Bronzés. Le triomphe public est telle qu’une suite, Les Bronzés font du ski, voit rapidement le jour. Sur sa lancée, Patrice Leconte co- écrit avec l’un des transfuges du Splendid, Michel Blanc, trois autres comédies populaires : Viens chez moi, j’habite chez une copine, Ma femme s’appelle reviens et Circulez y’a rien à voir. 

En 1985, Patrice Leconte change radicalement de registre en optant pour le film de braquage musclé avec Les Spécialistes que campent Gérard Lanvin et Bernard Giraudeau . Cette rupture de ton est assez caractéristique de la carrière de ce cinéaste polyvalent et toujours prompt à varier les genres. C’est ainsi qu’ il réalise le drame intimiste Tandem , formé par Gérard Jugnot et Jean Rochefort . Obtenant les faveurs de la critique et de la profession il s’adonne au film d’auteur avec l’inquiétant Monsieur Hire sélectionné à Cannes, le sensuel Mari de la coiffeuse, couronné du Prix Louis Delluc et le raffiné Ridicule, qui, au-delà de son succès commercial, glane une nomination à l’Oscar du Meilleur film étranger.

Claire Garate est née à Tours où elle fait des études d’anglais. Elle quitte sa ville natale à 23 ans pour aller étudier aux Etats-Unis où elle suit à l’université de Rutgers des cours de littérature Américaine et de cinéma. De retour en France, elle se tourne vers la photographie. Autodidacte, elle présente son premier sujet, un reportage sur la Garde Républicaine, à Michel Pansu, Chef du service photos de France Soir, qui lui propose son premier poste de photographe-pigiste. Pendant vint-cinq ans, elle fera du photo-journalisme en France et à l’étranger pour différents magazines et quotidiens : Le Point, Air France Magazine, Newsweek, France Soir, Le Monde, Lire, le Magazine Littéraire, le Parisien, Gault et Millau, Femme Actuelle, Avantages, Saveurs. Elle devient aussi photographe de plateau pour France Télévisions, TF1, Canal Plus et pour différentes maisons de production : Gaumont TV Hamster Production, Telfrance,  Cinétévé et Images et Compagnie. Claire Garate est aussi portraitiste pour différentes Maisons d’Editions : Robert Laffont, le Cherche–Midi, Maren Sell et Albin Michel.

Share Button